Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : le blog wiebke.petersen
  •   le blog wiebke.petersen
  • : Réalisations d'illustrations
  • Contact

Archives

Pour Aller Voir Mon Blog Bd...

5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 10:27
Merci à vous tous pour vos commentaires, mails et réactions.
C'est très encourageant pour moi ; d'autant plus que le sujet est délicat et difficile à aborder.
Je conseille aux nouveaux-arrivants de lire d'abord les deux épisodes précédents !
Merci encore !


















A suivre !
Encore ?! Ben oui
...


Partager cet article

Repost 0
Published by Wiebke PETERSEN - dans wiebke.petersen
commenter cet article

commentaires

gigi 07/09/2008 19:31

La suite, la suite !...d'avance merci (car je me doute que c'est du boulot tout ça !)Tchô !Gigi

Dark Tagnan 07/09/2008 15:59

Une suite a la hauteur des précédentes, et meme meilleure !Tu écris là des "memoires" qu'on a pas l'habitude de lire, et ca fait du bien de prendre conscience des réalités de cette époque pas si lointaine.Continue ! C'est un véritable plaisir à lire! :)  

Wiebke 06/09/2008 11:59

Merci pour ce long commentaire, Bod. Moi, je ne suis fière d'aucun pays. Je ne suis surtout pas très fière de ce qui se passe en France en ce moment... au niveau de l'éducation, du système de santé etc... J'ai appris à ne plus avoir honte d'être allemande, mais cela ne fais pas de moi quelqu'un de fière pour autant ! Je suis fière de mes enfants quand je vois qu'ils partagent et qu'ils sont généreux ; je suis fière de mon homme quand il arrive à ses fins parce qu'il s'est donné les moyens et qu'il a pris des risques... mais je ne pourrais être fière d'un pays. Je me sens européenne et je défends avant tout des valeurs humanistes. Il y a des gens bien dans le monde entier et des cons de partout ! Toi qui as beaucoup voyagé, tu es bien placé pour le savoir !Petite correction : je ne viens pas de Krefeld. Je suis née à Aachen et j'ai passé mon adolescence à Essen.Merci encore pour les commentaires,bise,Wiebke

bod 05/09/2008 21:33

La nationalité, c'est un héritage un peu comme les gènes. On nait avec, on n'y est pour rien et cela peut être une fierté comme un fardeau.Quand c'est un fardeau, ce n'est pas drôle et quand c'est une fierté, ça peut être dangereux. Je suis pour un patriotisme "sain" et raisonné, mais en même temps cela me fait penser à une rivalité de quartier au sein du village global = inutile, dangereux et sans doute ridicule.En même temps, les compétitions sportives internationales ont un côté politique intrinsèque auquel même les sportifs ne peuvent échapper. L'écrasante victoire de la Chine cet été m'a mis mal à l'aise, d'ailleurs le simple fait qu'on compte les médailles par pays m'a mis mal à l'aise.Perso, je ne suis pas fan d'histoire, je me doute que l'histoire de mon pays n'est ni toute blanche, ni toute noire. L'éducation que j'ai reçue fait que je suis fier des valeurs portées par la république. En même temps, ayant vécu en Russie et aux US, j'ai pu voir la propagande nationaliste des deux côtés. Dans les films américains de mon adolescence, on voyait toujours le méchant russe issu de la culture et de la propagande communiste contre l'américain défenseur de la liberté. Quand j'étais en Russie, j'ai vu des hommes de science me parler de leur devoir de recherche envers leur pays, quand j'étais en Chine j'ai vu des gens bien dociles me dire que la statue gigantesque de Mao (peut être 20 ou 30 m) à l'entrée de l'usine était là pour leur rappeler qu'ils devaient travailler conscienceusement en contre partie de l'éducation que leur pays leur avait donné et pour le rayonnement de la Chine au moment des jeux olympiques. Quand j'étais aux US, j'ai été frappé de voir le poids de la propagande pro-us dans les mentalités, beaucoup plus lourd que tout ce que j'avais pu voir ailleurs (la Turquie n'est pas mal non plus).Etre fier de son pays, c'est sans doute bien à condition de que cette fierté ne devienne pas un orgueil qui laisse à penser qu'on est meilleur que les autres.Bon j'en ai écrit plus que je ne pensais au début... Je résume donc : Merci Wiebke, vive la rencontre des cultures.Je ne peux m'empêcher de terminer en précisant que je suis fier de la France, pays dans lequel Persepolis a été écrit et dans lequel Kreffeldopolis est en train d'être écrit.

Wiebke 05/09/2008 17:44

Merci, Helga, pour ton commentaire !Je me souviens bien de l'été 2006 quand nous passions la frontière allemande et nous retrouvions dans une marée de drapeaux allemands, accrochés à pratiquement chaque voiture et à beaucoup de balcons ! Après le premier choc, je trouvais ça chouette, moi aussi, car on sentait que c'était un patriotisme "sain". Cet été, pour les JO, j'ai encore vu pas mal de petits drapeaux dans la Ruhr.On s'y habitue !Allez, au boulot... bise,W.